« Eva était incarnée par la jeune soprano Angéline Le Ray qui a charmé par son élégance et la qualité de sa voix »
L’avenir – octobre 2016
(Le chanteur de Mexico au Théâtre d’Ath, Belgique)

 

« Angéline Le Ray était une Eva Marchal tout charme et élégance, à l’aise dans sa valse Capricieuse »
Bernard Crétel – Opérette Magazine – septembre 2016
(Le chanteur de Mexico au Théâtre d’Ath, Belgique)

 

« Le public ne s’y est pas trompé, envouté par la voix incroyable d’Angéline, la magie de la flûte traversière et du piano »
Ingrid Lapeyre – Le Télégramme – mars 2015


 » La Diva à la voix d’or … Angéline surprend de par sa voix aux nombreuses octaves »
Christian Besnard – Ouest france – mars 2015

 

« Angéline Le Ray charmante et émouvante Violetta dotée d’une belle articulation et d’une indéniable élégance musicale »
Christian Jarniat – Opérette Magazine – mai 2014
(Violettes Impériales de Scotto au Théâtre de la Bourse du Travail de Lyon, compagnie CALA)

 

« Angéline Le Ray a empli le choeur et les coeurs avec sa voix cristalline »
Le Télégramme – avril 2011